Herehia SANFORD - Candidate 9

9 Herehia SANFORD

logo facebook

 

Nom : SANFORD

Prénom : Herehia

Profession : guide naturaliste

Age : 27 ans

Taille : 1m69

Langues parlées : le français, l'anglais et quelques notions de re'o Tahiti

 1/Raconte-nous qui tu es en 5 lignes et comment tu souhaites te mettre en avant pour cette élection:
Née à Tahiti, j’ai 27 ans et ai grandi entre Matai’ea, Papara et Mo’orea. Entre terre et mer en famille, j’ai toujours rêvé de m’ouvrir au monde. En 2016, après mon BTS Management des Unités Commerciales, j’obtiens une bourse qui me permet de partir étudier en Nouvelle-Zélande pendant près de deux ans, m’enrichissant personnellement et m’inspirant de la culture locale. De retour, reconnaissante d’être une enfant du fenua, je m’engage à poursuivre ma voie, celle de l’apprentissage de l’histoire et des traditions polynésiennes ainsi que les sciences naturelles. Cela fait maintenant six années que je suis entrée dans la vie active, vivant de ma passion. C’est cette fierté et ce respect pour notre patrimoine culturel et naturel que je souhaite mettre en avant lors de cette élection.

2/Quels sont tes centres d'intérêt ?
Je me considère très contemplative donc j’aime apprécier les choses simples de la vie en combinant sport et nature comme la randonnée pédestre et aquatique, le surf, ou l’observation des astres. Le tout, avec de la musique et en bonne compagnie.

3/Quelle est ta devise ?
« Kia whakat┼Źmuri te haere whakamua » de Rameka Lesley Kay. Cela se traduit par « Je marche à reculons vers mon futur avec les yeux fixés sur mon passé ».

4/Une qualité que tu souhaites mettre en avant :
La gratitude.

5/Un défaut que tu ne peux pas nous dissimuler ?
L’un de mes défauts est d’être souvent enclin au retard. Cette aventure me transforme car elle me permet de m’améliorer dans ma gestion du temps.

6/Une petite manie au quotidien ?
Toucher mes cheveux en les démêlant avec mes doigts.

7/Comment te vois-tu dans 10 ans ? Travail, famille ?
Dans 10 ans je me vois maîtriser la langue tahitienne et la langue marquisienne (Sud). Riche en voyages dans le triangle polynésien et toujours en apprentissage continu dans la culture et l’environnement, je me vois transmettre ces connaissances aux jeunes générations en tant que solutioniste.

8/Quels sont tes goûts musicaux ?
Les deux principaux sont le reggae et la musique locale.

9/Pratiques-tu un art ? Lequel ?
La photographie et le tressage.

10/ As-tu déjà voyagé ? Quels pays/île as-tu préféré et pourquoi ?
J’ai beaucoup voyagé et le pays qui me manque le plus c’est Aotearoa. C’est le pays où je suis restée le plus longtemps et qui m’a fait prendre ma voie.

11/Quelle est ta fleur préférée, pourquoi ?
J’aime toutes les fleurs mais le ‘opuhi reste ma favorite car elle me rappelle énormément ma grand mère et tous les moments passés en famille.

12/Cuisines-tu ? Quel plat est celui que tu réussis le mieux ?
Dans ma famille chacun a son talent, je préfère et réussis mieux les pâtisseries. Les crêpes, les gaufres et les cheesecakes sont les desserts dont je peux me vanter de bien réaliser.

13/Quel est ton film culte, pourquoi ?
“À la recherche du bonheur” est mon film culte parce que Will Smith incarne bien la personne qui n’abandonne jamais malgré les difficultés rencontrées au quotidien. Ce film est très réaliste en montrant que dans la vie il n’y a pas que des hauts mais aussi des bas, mais qu’avec du courage et de la détermination on peut créer son propre bonheur. C’est une mentalité que je cherche beaucoup à atteindre.

14/Quelle est ta série préférée, pourquoi ?
“The Vikings” reste ma série préférée parce que je suis fan de culture et d’histoire. Cette série est basée sur l’histoire réelle des vikings en plus d’offrir un mélange d’aventure, de guerre, de politique et de relations interpersonnelles. Il y a tout ce que j’aime : de l’action, du suspens, des décors naturels impressionnants, des costumes authentiques et une bande sonore immersive.

15/Quel est ton animal totem, pourquoi ?
Par sa taille imposante, son allure majestueuse et son empathie, mon animal totem est la baleine à bosse. Ce grand mammifère des mers me fait ressentir l’humilité et m’inspire la sagesse quand je suis en sa compagnie.

16/Quel est ton crush célèbre ?
Paul Walker.

17/Le truc que tout le monde adore et que tu détestes ?
Je ne déteste pas mais je ne suis pas fan de Tiktok.

18/Ton produit local indispensable, pourquoi ?
Le pareo sans hésiter parce qu’il est très utile, en un tissu je peux faire plusieurs attaches différentes qui peuvent m’habiller. De plus il me sert quand j’ai froid ou quand je vais à la plage sans pe’ue.

19/Es-tu impliquée dans la culture polynésienne, de quelle manière ?
Je participe à certaines cérémonies traditionnelles que ma famille organise pour des événements eux-mêmes étant impliqués au niveau culturel. De plus, par mon métier je fais partie de l’équipe des guides naturaliste de l’association Tetiaroa Society et sommes impliqués dans tout ce qui concerne notre culture : tours archéologiques et soutien aux excavations qu’il y a eu sur Tetiaroa, cérémonies culturelles, himene tarava que nous avons chanté à l’événement Blue Climate summit de 2022.

20/Si tu es élue Miss Tahiti ou dauphine, pour quelle association souhaiterais-tu œuvrer ?

Je suis membre de l’association Tetiaroa Society et celle de Reva Atea. Dans un futur proche j’aimerais oeuvrer, en plus de celles-ci, pour l’association culturelle de Faaravaianuu fondée par des membres de ma famille et pourquoi pas si je m’organise bien celle de Tama no te tairoto qui vise à améliorer et partager les connaissances sur le lagon.

21/Quelle Miss Tahiti t'a marquée le plus, pour quelles raisons ?
Mehiata Riaria m’a beaucoup marqué par sa prestance, son charme, son humilité et bien sûr par le fait qu’elle parle couramment le reo Tahiti. De plus le soir où elle a remis sa couronne, elle m’a émue à son dernier passage sur scène en montrant tout l’amour et la reconnaissance qu’elle avait envers tous les Polynésiens.
Comme une reine, une des candidates de l’édition 2023, Terevanui Tautu, m’a également profondément impressionnée par son assurance lors de ses prises de parole, sa maîtrise de l’élocution, son immense courage, et par les causes qu’elle défendait. Elle a touché mon coeur car son engagement en faveur de la préservation de nos langues polynésiennes ainsi que son appel à l’espoir pour les personnes en situation précaire sont pour moi des qualités admirables.

22/Quelles sont les raisons de ton inscription à l'élection de Miss Tahiti 2024 ?
Deux raisons définissent mon inscription à ce concours : l’opportunité et l’accomplissement personnel. En redécouvrant, il y a quelques années, mon attachement à mon identité polynésienne, l’importance de nos langues, et de notre environnement naturel unique, humblement je souhaite faire entendre ma voix sur la nécessité de conserver tout ce qui fait de nous qui nous sommes. Je participerai volontiers à n’importe quelles mesures qui iront dans ce sens et je pense sincèrement que Miss Tahiti ouvre des portes. La raison personnelle est que je passe d’un extrême à l’autre. Cette aventure représente pour moi un surpassement de soi et une revanche sur mon passé. En effet, petite j’ai souffert d’un bégaiement sévère qui m’a mené à une incapacité à m’exprimer à l’école jusqu’à mes 8 ans.

23/Pour toi, que représente Miss Tahiti ?
Miss Tahiti représente pour moi une ambassadrice qui porte haut les valeurs de son fenua en étant une porte parole de sa communauté. Elle symbolise également l’excellence et le talent des femmes polynésiennes dans divers domaines par son implication. Plus qu’une reine de beauté je pense qu’elle est une source de fierté et d’inspiration pour tout un peuple.

24/Quels sont tes atouts pour remporter le titre ?
Mes valeurs, mes idéaux, mes convictions, ma vision seront mes atouts pour cette aventure.

25/Quel message essentiel souhaiterais-tu transmettre si tu étais élue ?

Élue ou non, je transmettrai qu’il est primordial, voire essentiel, de raviver la conscience polynésienne qui réside en chacun de nous. En préservant nos traditions tout en évoluant à notre époque, nous contribuons à léguer aux générations futures un territoire polynésien encore plus beau et vibrant.

26/Quel est le fait d'actualité internationale qui a retenu ton attention ces 6 derniers mois ? Pour quelle(s) raison(s) ?
La déforestation de l’Amazonie a connu une diminution de 22,3% en un an en 2023, atteignant son niveau le plus bas depuis 5 ans. Ce fait d’actualité a retenu mon attention car cela a permit d’éviter l’émission de 133 millions de tonnes de CO2.

27/Que penses-tu de l'actualité polynésienne cette année ?
D’un naturel optimiste, certains événements font que je suis plutôt rassurée de l’actualité en Polynésie. Je citerais l’inauguration de la forêt pédagogique de la vallée de Moaroa, le lancement du projet Fa’atura te tahatai et l’inauguration de l’école bioclimatique de Papetoai. Je suis également fière de voir que le sport tient une place importante dans l’actualité polynésienne par de beaux palmarès sportifs de beaucoup de Polynésiens. Cependant certains faits divers m’ont beaucoup attristée comme les nombreux accidents de la route depuis le début de l’année dont certains mortels, les suicides ou encore l’augmentation des violences intra-familiales. De plus la hausse des prix au niveau de l’immobilier qui perdure m’inquiète toujours autant quant à l’acquisition de terrains ou de maisons pour les jeunes polynésiens.